« Ce que j’ai de vie devant moi est un bonus que je vous dois. » – Fondation du CHUM

« Ce que j’ai de vie devant moi est un bonus que je vous dois. »

Le 29 mai dernier, Michèle Lemieux, patiente du CHUM, fêtait ses 65 ans. Cet anniversaire a ceci de particulier pour Mme Lemieux qu’il survient quelques mois seulement après une urgence médicale qui aurait bien pu lui coûter la vie.

De retour chez elle, en santé, après une délicate chirurgie thoracique effectuée par l’équipe spécialisée du CHUM, elle se souvient avec reconnaissance de son séjour d’un mois à l’hôpital et de ses huit semaines de convalescence.

Une hospitalisation est souvent ponctuée d’épreuves difficiles et n’a rien d’enviable. Pourtant, Mme Lemieux se dit impressionnée par « l’ouverture, le dévouement, la vigilance, l’humanité de ces hommes et de ces femmes qui se dévouent à la santé et au bien-être des patients qui leur sont confiés ».

Elle souligne les beaux moments d’humanité qu’elle a vécus grâce au personnel soignant, dans un tel climat de confiance qu’elle a pu mettre toute son énergie à collaborer à sa guérison : « Ils m’ont non seulement sauvé la vie, mais aussi donné espoir en l’humanité. »

Aussi, lorsque la COVID-19 frappe Montréal, ses pensées se tournent naturellement vers tous ceux qu’elle a connus au CHUM. « Leur quotidien au travail a certainement beaucoup changé, l’inquiétude doit être grande, la fatigue aussi. Je leur souhaite beaucoup de courage. »

Par solidarité envers ces professionnels de la santé, mais aussi en reconnaissance pour la vie qu’elle a devant elle grâce à l’intervention chirurgicale qu’elle a subie plus tôt cette année, Mme Lemieux a fait un don à la Fondation du CHUM.

« Ce que j’ai de vie devant moi est un bonus que je vous dois. »

JE FAIS UN DON