Les chercheurs du CRCHUM cherchent une alternative aux écouvillons naso-pharyngés grâce à l’impression 3D – Fondation du CHUM

Les chercheurs du CRCHUM cherchent une alternative aux écouvillons naso-pharyngés grâce à l’impression 3D

Une étape cruciale du combat contre le coronavirus qui sévit présentement réside dans la capacité à diagnostiquer les patients infectés par la COVID-19 afin de les isoler et, ainsi, de limiter la propagation du virus.

Les écouvillons naso-pharyngés constituent la méthode d’échantillonnage privilégiée pour dépister rapidement les virus respiratoires. Pour ce faire, tout patient testé pour la COVID-19 subira un prélèvement naso-pharyngé réalisé à l’aide d’un écouvillon. Toutefois, la rupture de stock anticipée pour ces écouvillons pourrait avoir des conséquences catastrophiques : en effet, la chaîne diagnostique, essentielle à ce stade de la pandémie, serait brisée. Les fournisseurs actuels d’écouvillons dans le monde ont déjà augmenté leur capacité au maximum, mais ces mesures ne suffiront pas pour répondre à la demande croissante au fur et à mesure que la pandémie s’étend en Amérique du Nord et dans le monde.

Un groupe de chercheurs du CRCHUM suggère donc de mettre au point une alternative à ces écouvillons à l’aide d’une stratégie d’impression en 3D qui associe ingénieurs, chercheurs et cliniciens afin d’aider à la conception, au prototypage et à la fabrication d’éléments qui seront testés par les cliniciens pour pallier les pénuries critiques dans la chaîne logistique.

La Fondation du CHUM a grandement besoin de vos dons pour soutenir cette initiative importante des chercheurs du CRCHUM. Faites votre don dès aujourd’hui, il est temps d’agir. Dans le cadre du fonds d’urgence COVID-19, tous les dons individuels reçu pour appuyer ce projet de recherche seront jumelés par la Fondation de la Famille Gulshan et Pyarali G. Nanji, jusqu’à concurrence de 100 000 $.

JE DONNE POUR LE PROJET D’IMPRESSION D’ÉCOUVILLONS EN 3D