Onze des plus belles voix féminines s’unissent pour rendre hommage à Renée Claude – Fondation du CHUM

Onze des plus belles voix féminines s’unissent pour rendre hommage à Renée Claude

Tout le Québec apprenait récemment avec tristesse que la célèbre chanteuse Renée Claude était atteinte de la maladie d’Alzheimer, et qu’elle en serait au stade  7, soit le plus élevé de la maladie. Avec une carrière de plus de 60 ans, elle a su marquer à sa façon, et pour toujours, la culture collective québécoise.

À l’aube de la mise sur pied d’un nouveau programme de sensibilisation et de mobilisation pour soutenir le programme de santé de la femme du CHUM, le CHUM et sa Fondation s’associent à un mouvement spontané initié par le producteur Nicolas Lemieux de GSI Musique et l’animatrice Monique Giroux. Ce duo souhaite rendre hommage à cette grande interprète en reprenant l’un de ses succès.

Pour ce faire, ils ont invité onze des plus belles voix féminines du Québec à enregistrer une nouvelle version de Tu trouveras la paix, une chanson empreinte d’humanisme écrite par Stéphane Venne en 1971. Les chanteuses Isabelle Boulay, Céline Dion, Luce Dufault, Diane Dufresne, Louise Forestier, Laurence Jalbert, Catherine Major, Ariane Moffatt, Marie Denise Pelletier, Ginette Reno et Marie-Élaine Thibert n’ont pas hésité à répondre présentes.

Les arrangements, la direction musicale et la réalisation de la chanson ont été confiés à Simon Leclerc, chef associé de la série OSM Pop. Ce dernier a fait appel à la pianiste Julie Lamontagne, à une section de cordes et à un choeur de 40 jeunes filles de 8 à 17 ans de l’ensemble Les Voix Boréales, dirigé par Philippe Ostiguy.

Les profits de la vente seront versés au Fonds de la recherche sur la maladie d’Alzheimer pour soutenir les travaux réalisés par la Dre Nicole Leclerc et le Dr Karl Fernandes du Centre de recherche du CHUM. Le CHUM et sa fondation sont fiers de s’associer à cette initiative.

Acheter la chanson

Il est possible de faire un don afin de soutenir le Fonds de la recherche sur la maladie d’Alzheimer.

Faire un don

Les femmes et la maladie d’Alzheimer
Au Canada, 564 000 personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, avec environ 25 000 nouveaux cas diagnostiqués par année. On prévoit qu’il y aura 937 000 cas d’ici 2031. Environ les 2 tiers des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont des femmes. Le fait que les femmes vivent plus longtemps que les hommes pourrait expliquer pourquoi elles sont plus atteintes que les hommes. En effet, le facteur de risque le plus important pour développer la maladie d’Alzheimer est le vieillissement. De plus, les différences au niveau physiologique et style de vie des femmes et des hommes pourraient affecter le développement et la progression de la maladie. Par exemple, des études ont montré que des facteurs socio-économiques qui incluent le niveau de scolarité et les sources de stress qui diffèrent entre les femmes et les hommes affectent le développement de la maladie. Plusieurs études ont aussi examiné l’effet des hormones sur la différence entre les femmes et les hommes. Certaines études ont rapporté que la prise d’estrogènes à un stade post-ménopausique précoce était protectrice alors qu’une augmentation des risques de développer la maladie a été observée lorsque la prise d’estrogènes débute à un stade post-ménopausique tardif.

Des études tendent à démontrer que la personnalité des femmes et des hommes est affectée de façon différente par la maladie d’Alzheimer. Les hommes sont plus susceptibles de présenter de l’agressivité alors que les femmes vont souvent adopter un comportement anti-social et présenter de la labilité émotionnelle, trouble de l’accumulation et le refus à l’aide.

Il y a eu des progrès d’effectués dans la détection précoce de la maladie d’Alzheimer et dans l’identification de facteurs sociaux et style de vie qui peuvent influencer la progression de la maladie. Cependant, il reste beaucoup de travail à faire sur l’identification des besoins spécifiques des femmes atteintes de la maladie.